"Ramon Faura-Llavari en direct sur l'archipel contre attaque: l'office de la langue catalane est il un trompe l'oeil de plus prétexte à caser ses amis et calmer les ardeurs locales des catalanistes après le camouflet de l'absence de notre territoire dans le nom de la région Occitanie ?

Suite à un article de l'Indépendant qui faisait état d'un sondage dans lequel 80% des parents des PO étaient pour l'enseignement du catalan à leurs enfants, Ramon Faura s'est interrogé sur les réseaux sociaux sur l'utilité du nouvel office pour la langue catalane mis en place par la région Occitanie, le débat fut âpres. L'archipel contre attaque s'est étonné que Ramon ne fut pas invité à la commission pour la construction de l'OPLC, lui qui est un flamboyant diffuseur de la langue et culture catalanes au travers des 13 compilation de groupes locaux (soit plus de 100 groupes qu'il a fait chanter en catalan, alors que ce n'était pas la langue maternelle du groupe) et leurs concerts.

Mais n'ont été invité que les "tenants" du sujet du catalanisme , qui, si on considère autre chose que leurs discours et l'agitation de drapeau n'ont pas été très efficace pour la diffusion de la langue et de la culture catalane. Comme par exemple l'université de Perpignan qui n'a toujours pas nommé de représentant pour le réseau des universités des pays catalans Institut Joan Lluis Vivés pour lequel elle paye sa cote part depuis des années (avec toutes les possibilités laissées en jachère qui vont avec).

Ramon Faure reviens sur le "catalanisme alimentaire" où chacun tient boutique pour obtenir des subventions et n'est pas dans l'esprit du "fer pais"

 

Ramon interview